Marketing digital

Acte 2 d’une démission : Susciter la métamorphose, pas le greenwashing, par Laurent Lievens

Le marketing digital a déjà fait progresser de nombreux secteurs industriels. Mais ce qui est à l’origine de ces changements, c’est le nouveau monde numérique et ses technologies, pas les campagnes publicitaires dans l’industrie. Comment peut-on transformer l’industrie et aller encore plus loin ?

L’étape numéro 2 de la démission : susciter la métamorphose

Après avoir démissionné de son poste de Directeur Général de l’Agence nationale de promotion du territoire (ANPT), Laurent Lievens souhaite incarner ce que son entreprise appelle « le marketing digital ». Pour lui, cette approche consiste à susciter la métamorphose des organisations en adoptant une vision plus écologique et responsable de leurs actes.

Quelles sont les techniques que l’on peut utiliser pour susciter la métamorphose

La démission de Laurent Lievens est un exemple parmi tant d’autres du problème du marketing digital. Avec cette décision, le fondateur et patron de l’agence Digiteo confirme que le greenwashing est une réalité et non seulement l’exception.

Le greenwashing est un terme qui désigne la stratégie, souvent employée par des entreprises, consistant à modifier les caractéristiques écologiques d’un produit pour lui donner une image plus positive. Les entreprises utilisent ainsi ce terme pour masquer leurs activités polluantes ou pour justifier la fabrication de produits nocifs.

Avec sa décision, Laurent Lievens confirme que ce type de stratégie est loin d’être une exception et qu’il y a effectivement lieu de s’inquiéter du greenwashing. Ce phénomène menace les consommateurs et paralyse les initiatives environnementales des entreprises.

Les étapes de l’engagement client et les priorités dans une stratégie marketing

{subheading}

Après avoir démissionné de son poste de directeur marketing, Laurent Lievens se pose la question du sens du marketing digital. Pour lui, il est essentiel de susciter la métamorphose, pas le greenwashing. Voici son point de vue.

Le marketing digital a-t-il un sens ?

Après avoir démissionné de son poste de directeur marketing, Laurent Lievens se pose la question du sens du marketing digital. Pour lui, il est essentiel de susciter la métamorphose, pas le greenwashing. Selon lui, le marketing digital doit être capable de transformer les gens en consommateurs actifs et responsables. C’est pourquoi il est important de ne pas seulement mettre en place des outils numériques sans ambition stratégique ni engagement éthique – ce qui est souvent le cas – mais aussi d’utiliser ces outils avec intelligence et à bon escient.

Le but du marketing digital n’est-il pas plutôt d’attirer les consommateurs vers nos produits et services ?

Bien que ce soit effectivement un des buts du marketing digital, Laurent Lievens cro

Quelles étaient mes erreurs?

{subheading}

Après avoir démissionné de son poste de directeur marketing d’un grand groupe en France, Laurent Lievens analyse les éléments et les limites du marketing digital actuel. Pour lui, « le greenwashing » est un des problèmes actuels de la promotion digitale. Il défend l’idée que la meilleure stratégie pour susciter une métamorphose est de renforcer la « vraie » mission du marketing : faire connaître et valoriser ses produits et services en tant qu’instruments de vente et non seulement comme des outils qui permettent d’améliorer sa image personnelle.

Après avoir abordé les principes de base du marketing digital (le storytelling, l’efficacité émotionnelle et la stratégie de conversion), cet acte 2 explorera les différentes étapes qui permettent de susciter la métamorphose, pas le greenwashing. L’objectif est d’aider nos clients à comprendre comment mettre en œuvre une stratégie efficace sans tomber dans les travers habituels du secteur comme le faux profil ou le contenu inutilement compliqué.

Auteur

fr_FR