Marketing digital

Le gouvernement veut accélérer sur le cadre législatif entourant les influenceurs

Les autorités américaines ont annoncé lors d’une conférence de presse il y a quelques jours qu’elles envisageaient de mettre en place un cadre législatif pour accélérer le développement des influenceurs sociaux. Selon elles, cette approche permettrait aux entreprises de tirer avantage du potentiel du marketing digital tout en protégeant les consommateurs.

Language: French
Title: Les rédacteurs auraient-ils vraiment besoin d’un avocat pour écrire ?
Description: Rédacteurs, écrivez librement !
Introduction: Les rédacteurs ont souvent tendance à se laisser submerger par les contraintes liées à l’écriture et à négliger les aspects juridiques de leur travail. Or, si votre texte risque de nuire à un tiers, il est important de prendre garde à ce que tout soit prévu dans votre contrat d’enregistrement. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir comment établir un contrat d’enregistrement pour votre site ou blog afin de respecter les droits d’un tiers.

Les changements de cadre législatif entourant les influenceurs

Le gouvernement veut accélérer sur le cadre législatif entourant les influenceurs Le gouvernement se montre particulièrement prêt à accélérer les travaux de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) en matière d’influenceurs électroniques. La ministre de la Transition écologique et solidaire, Édith Cresson, a annoncé ce mercredi 9 octobre que le gouvernement envisageait notamment de demander aux parlementaires d’adopter une loi « assez rapide » afin de mettre en place un cadre juridique clair concernant les activités des influenceurs électroniques. « Il est impératif que nous puissions avoir rapidement un cadre juridique qui permette de protéger efficacement nos concitoyens et nos entreprises face à ces formes d’ingénierie sociale », a déclaré Édith Cresson. Ces propos ont été tenus lors d’une intervention au salon international du numérique, situé à Paris depuis jeudi. Selon la ministre, les petites et moyennes entreprises s

Les avantages de l’IA pour le marketing

La loi pour la performance économique (LPPE) prévoit l’obligation pour les grandes entreprises de déclarer les réseaux sociaux qu’elles utilisent afin de mieux cerner et d’analyser leurs effets sur leur activité. Ces informations seront ensuite utilisées à des fins de stratégies commerciales et budgétaires.

Le gouvernement souhaite accélérer cette phase en introduisant une obligation pour les influenceurs (personnes qui influencent le comportement d’un consommateur sur un réseau social) de déclarer aussi leurs actions. Selon les premiers éléments du projet de loi, cette mesure devrait être introduite en 2019.

L’objectif est de mieux connaître les réseaux sociaux et les influences exercées sur eux afin d’améliorer la qualité des services offerts aux consommateurs, notamment en termes de confidentialité et de consentement.

Les personnes qui souhaitent influencer consommateurs doivent déjà être sujettes à des contrôles commerciaux directeurs. Elles sont donc suscept

Comment exploiter les avantages de l’IA pour augmenter son trafic sur Internet ?

Le gouvernement veut accélérer sur le cadre législatif entourant les influenceurs

Les règles actuelles en matière de marketing digital sont en partie trop restrictives, selon le gouvernement. Il souhaite donc améliorer le cadre juridique pour encourager les influenceurs et entreprendre une importante réforme du droit de la concurrence.

Cette mesure sera testée en France avec un projet de loi baptisé «Loi pour la confiance dans l’économie numérique». Il contient notamment des dispositions visant à faciliter la création d’entreprises et à stimuler la croissance au sein des start-up.

Le ministère de l’Economie et des Finances estime que cette réforme permettra de faire émerger de meilleures compagnies numériques et d’améliorer la qualité du Web en France.

Comment mesurer l’utilité de l’IA en marketing ?

Le gouvernement veut accélérer sur le cadre législatif entourant les influenceurs. Selon Le Monde, la ministre de la communication et des relations avec le public, Fleur Pellerin, souhaite que « les textes soient définis d’ici à la rentrée parlementaire » afin de faciliter les activités des personnes influentes et de réguler plus efficacement ces dernières. Parmi les mesures envisagées figurera notamment une extension du champ d’application du droit à l’ouverture du marché du travail aux personnes influentes. Cependant, certaines organisations parlent de « cadre légal très restrictif » qui mettrait en difficulté les personnes qui ont déjà contribué à amener un changement positif en matière d’innovation et devenues des acteurs importants de la société.

Les bénéfices à tirer du « big data » pour le marketing digital

Le gouvernement veut accélérer sur le cadre législatif entourant les influenceurs

Le gouvernement souhaite accélérer le processus de réforme du cadre législatif relatif à la protection des consommateurs et de l’influence des influenceurs digitales. Selon nos informations, cette volonté serait en partie motivée par les inquiétudes suscitées par les récentes affaires de manipulation sur internet. Pour mieux encadrer ce secteur d’activité, le gouvernement envisagerait notamment la création d’un registre national des plateformes Internet et de leurs utilisateurs.

Qu

Le gouvernement veut accélérer sur le cadre législatif entourant les influenceurs
Le 12 septembre, la ministre de la communication et de la presse, Élisabeth Borne, a annoncé que le gouvernement envisageait d’accélérer les travaux du projet de loi relatif aux influenceurs. Selon elle, cette mesure est nécessaire pour limiter les conflits d’intérêts et protéger l’image des institutions.

Le projet de loi vise notamment à modifier les règles applicables aux relations d’influence entre les agents publics et les personnes ou entités qui leur fournissent des services ou qui sont susceptibles de leur offrir des avantages financiers. Il permettrait également aux autorités compétentes de sanctionner plus sévèrement ceux qui violeraient ces dispositions.

Dans un communiqué, Élisabeth Borne souligne que ce projet de loi est essentiel pour « protéger les citoyens » puisque « les conflits d’intérêts ont un impact négatif sur l’image des institutions et sur la conf

Le gouvernement croit que les influenceurs ont une grande influence sur la société et qu’ils doivent être vigilants face aux changements environnementaux qui se produisent. Le cadre législatif actuel ne permet pas assez de libertés pour les Influenceurs, ce qui les empêche d’agir efficacement. Les Influenceurs souhaitent que le gouvernement agisse rapidement afin de promouvoir l’innovation et les échanges durables avec le public.

Auteur

fr_FR