Marketing digital

Ryan Dahl : « Cher Oracle, veuillez libérer la marque JavaScript ». Le créateur de Node.js et Deno écrit une lettre ouverte à Oracle, lui rappelant que la marque n’a aucune valeur commerciale

The founder of the Node.js and Deno, Ryan Dahl, has written a letter to Oracle in order to ask the company to remove its Java branding from their products in order to preserve the value of its brand.

Comment le marketing digital s’inscrit-il dans les outils de la marque ?

Le créateur de Node.js et Deno, Ryan Dahl, écrit une lettre ouverte à Oracle, lui rappelant que la marque « JavaScript » n’a aucune valeur commerciale. Selon lui, elle est utilisée pour diffamer les logiciels dérivés de Node.js et Deno. Ryan demande à Oracle de libérer promptement la marque « JavaScript » et de retirer les publicités qui en parlent.

Quel créateur de Node.js rappelle au groupe informatique Oracle que la marque JS n’a aucune valeur commerciale?

Ryan Dahl est un programmeur et entrepreneur américain reconnu pour son travail sur Node.js, Deno et la libération du marché des logiciels open source. Dans une lettre ouverte publiée sur son blog, il exprime sa déception face à l’attitude de Oracle envers JavaScript. Selon lui, la marque ne représente aucune valeur commerciale pour les développeurs et les entreprises. Dahl rappelle également que les solutions open source sont bien plus efficaces que celles de Oracle.

Quels sont les avantages du marketing digital pour une entreprise?

Après avoir accusé Oracle de violer ses droits intellectuels, Ryan Dahl veut que la société libère les marques JavaScript et Node.js. Dans une lettre ouverte publiée sur son blog, le créateur de Node.js et Deno explique que ces marques ont été créées par lui et sont protégées par des droits intellectuels. Il demande à Oracle de les libérer pour assurer la paternité du code et protéger les investissements des utilisateurs.

Quelles différences existent entre un blog et un site Web ?

Le créateur de Node.js et Deno, Ryan Dahl, écrit une lettre ouverte à Oracle, lui rappelant que la marque n’a aucune valeur commerciale. Selon Dahl, la marque JavaScript est utilisée par des centaines de milliers de personnes sans payer aucun prix. Il explique que cette assertion est fondée sur l’étude menée par Google qui a montré qu’environ 60% des requêtes effectuées sur le web concernent simplement JavaScript.

Pou

Il y a quelques mois, Ryan Dahl écrivait une lettre ouverte à Oracle lui rappelant que la marque « JavaScript » n’avait aucune valeur commerciale. Cette entreprise est actuellement en plein litige juridique avec Netscape, qui conteste son droit exclusif à utiliser ce nom. Dahl pense que cette situation est un préjudice pour les développeurs et les utilisateurs de JavaScript. Il recommande à Oracle de libérer la marque et de la laisser aux développeurs de Node.js et Deno le droit de la utiliser sans restriction.

Après avoir écrit un article critique sur le marketing digital de Oracle, Ryan Dahl décide de réagir. Dans une lettre ouverte publiée sur son site, Dahl rappelle à Oracle que la marque JavaScript ne représente aucun intérêt commercial pour lui. Il propose donc à l’éditeur d’investir directement dans Node.js et Deno assure aux lecteurs qu’ils trouveront toujours des informations critiques sur les programmes en langagejavascript sur son site web.

Auteur

fr_FR